Apprendre à lire avec montessori: les 4 grandes étapes

Dans cette article, je voulais vous présenter rapidement les 5 grandes étapes de l’apprentissage de la lecture selon la pédagogie montessori.

Même si je ne l’applique pas à la lettre, j’adore cette méthode. Pour Graine 2, j’ai fait un petit détour par les Alphas pour la reconnaissance des lettres, mais c’est principalement grâce à la méthode de lecture montessori que mes Graines ont appris à lire.

 

Il faut savoir que c’est une méthode phonologique multisensorielle. L’enfant va apprendre à lire en utilisant plusieurs de ses sens: l’ouïe, le toucher, la vue. Cette méthode diffère complètement de la méthode syllabique. En effet, avant de déchiffrer, on invite l’enfant à écrire. Les enfants sont capables avant de savoir lire, d’entendre tous les sons d’un mot et donc de l’écrire pas au crayon mais avec un matériel adapté, l’alphabet mobile.

 

1-C’est avant 1 an que tout se joue

Le titre est un brin provocateur…
Mais en même temps, ce n’est pas totalement faux!!

Une des capacités que doivent développer les enfants pour pouvoir apprendre à lire, c’est leur « écoute ». Avant même de penser aux lettres, aux différents méthodes de lecture, aux cahiers d’activités, développez dans un premier temps la perception sonore (1ère étape) de votre enfant puis sa conscience phonologique.
Les mots sont constitués de sons. Une fois que l’enfant sera capable de les distinguer, on pourra faire le lien entre l’oral et l’écrit et lui expliquer que chaque son à une graphie.

Vous trouverez sur le blog 5 activités pour préparer bébé à la lecture. En réalité, ce sont des activités allant de 6 mois à 3 ans environ.

 

2-La conscience phonologique

Puis, à partir de 3 ans, on joue avec les sons, à reconnaître le son d’attaque (c’est le son du début du mot), puis de la fin et enfin du milieu d’un mot. En gros, on travaille la conscience phonologique, notamment avec le jeu « je devine ». J »explique en détail comment jouer au jeu « je devine », dans un article spécifique juste là. C’est une activité montessorienne super efficace. Mes graines apprécient toutes les 3 ce jeu.
Vous n’avez pas besoin de matériel spécifique, les jouets ou objets du quotidien suffisent.  C’est la deuxième étape pour l’apprentissage de la lecture.

Un enfant qui ne sait pas entendre les sons, ne peut pas lire. Beaucoup se focalise sur l’apprentissage des lettres, ça vient après!! La grosse étape, voire l’étape la plus importante est la conscience phonologique.

Je vous mets des liens vers des jeux à imprimer ( qui ne sont pas vraiment montessori, pour le coup…):
La valise des animaux
J’entends/Je n’entends pas
conscience phonologique: rimes
Phonème commun
Des fiches, vous avez l’embarras du choix sur google

 

3-Les lettres rugueuses

La troisième étape consiste à associer un son ou phonème à une graphie. C’est toute la partie avec les lettres rugueuses.

Personnellement, je n’ai pas acheté de lettres rugueuses. Avec Graine 1, j’avais proposé des activités non montessorienne. Et pour Graine 2, nous sommes passées par les alphas.

On présente les lettres rugueuses par 3 pour ne pas perdre l’enfant. L’idéal est de choisir 3 lettres qui diffèrent complètement de part leur forme et leur son.
•On pose une première lettre devant l’enfant. On passe dessus notre doigt, dans le sens de l’écriture, en prononçant le son qui lui correspond. On invite l’enfant à faire la même chose. On répète l’exercice avec les 2 autres lettres.
•Ensuite, un peu plus difficile, On pose les trois lettres devant l’enfant. On lui demande de reconnaître la lettre : “Montre-moi le…” en invitant à chaque fois l’enfant à tracer la lettre en disant le son.
•3 ème temps, on pose les 3 lettres devant l’enfant, on lui montre une lettre et on lui demande quel est son son.

Une fois ces 3 lettres assimilées, on passe à 3 autres lettres.

[Un tuto pour fabriquer ses lettres rugueuses]

Une petite précision qui a toute son importance: on donne à l’enfant le son de la lettre et non son nom!

Il y a eu ces dernières années comme une prise de conscience générale. La situation commence à évoluer.
Mais beaucoup d’instits, de parents font encore cette erreur…Apprendre le nom des lettres…
Je l’ai fait aussi avec Graine 1. C’est mon cobaye.
Très vite, elle s’est intéressée aux lettres. Elle devait avoir 2/3 ans et il fallait s’arrêter à chaque plaque d’immatriculation pour lire les lettres.
Pensant bien faire, je lui ai appris le nom des lettres A c’est a, B c’est bé, C c’est sé… Z c’est zed.
À même pas 3 ans, elle connaissait l’alphabet par coeur. J’ai commencé à chercher sur Internet, la suite. Et en faite, il n’y a pas de suite, puisque ça ne sert absolument à rien de connaître le nom des lettres, dans le processus d’apprentissage de la lecture. Ça perturbe même les enfants.
Pourtant en maternelle, c’est encore courant.
Mais qu’est ce qu’il faut faire alors?
C’est tout simple en réalité. Plutôt que de donner le nom de la lettre, il faut donner le son.
B, on ne dit pas que c’est bé mais bbbb
Z, on dit zzz plutôt que zed
C, c’est ccc comme cochon et pas sé. C’est bien plus tard qu’on explique que lorsqu’il est suivi d’un e ou i ou y, on le prononce sss.
Les enfants vont pouvoir s’approprier le son des lettres et jouer aux petits scientifiques. Ils vont s’apercevoir plus ou moins rapidement et généralement sans l’intervention d’un adulte, que grâce au son et à leur graphie, on peut écrire des mots alors qu’ils ne pourront rien faire avec le nom des lettres.
Après les sons, il y a une suite logique…  Graine 2 est venue me voir une jour, elle m’a dit je sais comment s’écrie « sac », il y a un sss, un a et un kkk.
Si un enfant voit écrit le mot « bol », qu’il connait le nom des lettres et qu’il tente de lire, ça donnerait « béoèl ». Il serait bloqué.

4-On commence par des dictées

Je vous rassure, ça ne ressemble en rien aux souvenirs que vous avez des dictées. C’est beaucoup plus ludique!!!

C’est, je dirais, la grosse différence avec les autres méthodes d’apprentissage de la lecture, puisqu’avant de lire, on passe par l’écrit. La 4 eme étape: les dictées muettes: écrire des mots phonologiquement. La dictée muette est une série d’image que l’on met à disposition de l’enfant. L’enfant écrit les mots correspondant aux images. Comme l’enfant ne sait pas écrire à la main à cette étape, on lui propose un alphabet mobile. On va utiliser dans un premier temps la série rose.

Pour mieux visualiser, je vous renvoie vers cet article de Montessouris, en plus, vous pourrez y télécharger gratuitement la série rose.

C’est Hélène Lubienska, élève et collaboratrice de Maria Montessori, qui a inventé les dictées muettes.

En plus des dictées muettes, l’écriture spontanée des enfants joue un rôle important dans l’apprentissage de la lecture, qu’il s’agisse de mots sur un dessin, sur le sable de la plage. En effet, l’enfant va s’amuser à écrire des choses qui lui passe par la tête, avec beaucoup de plaisir. Il n’a pas de connaissance en orthographe et va donc écrire comme il entend. Je préfère ne pas les corriger et les laisser écrire ainsi pour les encourager.

 

5-Encoder, enfin!!!

Toujours avec la série rose, l’enfant tente d’associer un mot à une image. Ce n’est qu’ensuite qu’il sera capable de lire des mots, puis des phrases courtes, et enfin plus longues. C’est la 5 ème étape.

Après la série rose, il faudra passer à la série bleue puis à la série verte. Le niveau de difficulté est croissant. Vous pourrez trouver les séries montessori gratuitement sur Terre de partage  ou en vente chez Boutique montessori.

Une fois que mes Graines arrivent à lire les mots de la série rose, je leur propose « Les premières lectures montessori« , des petits livres à lire seul!!!

 

J’en ai passé des nuits blanches à faire des recherches sur le net et à lire pour comprendre la progression montessori!!! Et aujourd’hui, je suis fière d’être celle qui a appris à lire à mes enfants 😍😍.

 

Si il y a des points qui ne sont pas super clairs, n’hésitez pas à me posez vos questions en commentaire!

 

 

7 commentaires
  1. je suis très intéressé par vos documents vos conseils sur l’enseignement apprentissage . je serais très reconnaissant.

  2. très instructif mercii pour tout

  3. C’est très instructif et intéressant.Merci beaucoup pour le partage

  4. Merci pour tout ce partage !

  5. Ce groupe est salutaire pour la formation des apprenants du français. Je m’adhere pour ce fait à cet idéal formatif de la jeunesse ainsi que des adultes. Car , ça édifie les gens sur les fondamentaux des règles de français

  6. Merci beaucoup pour ce partage, très instructif

  7. Bonjour et merci pour le partage !
    J’ai une petite question, comment lui apprendre la différence entre les lettres sans les nommer. Exemple : C et K et Q qui ont le même son. I et Y, V et W… etc.
    Merci:)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.