5 conseils pour étudier la nature

 

La nature a une place primordiale dans la pédagogie de Charlotte Mason. Elle préconise de sortir 6 heures par jour pour découvrir, observer, apprendre de la nature. Pendant ces sorties, les enfants vont courir, sauter, se salir, toucher, s’éveiller, observer, …Pour profiter aux mieux de ces heures passées dans la nature, je vous partage 5 conseils; certains sont tirés directement des livres de Charlotte Mason.

 

 

 

S’attarder sur un même endroit

En tant que parents, nous avons l’impression que plus nous faisons découvrir d’endroits à nos enfants, mieux c’est. Et pourtant, on oublie que la qualité prime sur la quantité.
Dans son 5ème livre « Formation of character », Charlotte Mason s’adresse à toutes les familles n’ont pas les moyens de voyager et de découvrir de nouveaux horizons. J’ai beaucoup aimé ce passage, où elle nous invite à jouer les touristes dans nos propres villes ou contrées afin de les redécouvrir sous un nouvel oeil.

 

Pretend you are visitors to your home town. (Charlotte Mason)

 

Elle préconise de s’attarder sur un même lieu afin d’en connaître toutes les subtilités. Nous devons apprendre à observer, nous passons devant beaucoup de chose sans les voir. J’en parle dans cette article: Le rôle des parents lors des sorties dans la nature. Pour ma part, je ne connais pas du tout la flore de ma région, ni la faune d’ailleurs. C’est l’occasion d’ remédier!!!
Si chaque jour l’enfant découvre un nouvel endroit (plage, forêt, montagne,…), il n’aura pas l’occasion d’avoir une connaissance approfondi de tous ces endroits. Alors n’hésitez pas à redécouvrir vos régions.

 

 

Observer un arbre tout au long de l’année

Il est intéressant d’étudier le changement des saisons avec les enfants de maternelle. Ils acquièrent tout doucement la notion du temps à cette âge. Par contre, les jours et les mois sont des notions très abstraites pour eux.

Les saisons, quant à elles, de part les changements qu’elles induisent, sont très concrètes pour des enfants de maternelles. Les changements sont facilement observables.  Avec mes graines, on « étudie » seulement les saisons pour ces raisons.

Charlotte Mason nous invite à étudier un même arbre sur toute une année. Les fleurs fanent et finissent par disparaître. Les arbres, eux, restent là, debout et changent d’apparence chaque saison. Cette été, surement en août, nous choisirons avec mes Graines quelques arbres et nous les observerons. J’attends de leurs présenter, à chacune, leur cahier de la nature. Une fois qu’elles auront compris leurs utilités, elles commenceront à les remplir. (Je vous en parlerai prochainement).

charlotte mason

 

 

 La durée

Depuis le début du challenge Mason, je sors avec mes Graines au moins une heure par jour, mais jamais plus de 3 heures.  En effet, c’est toute une organisation à revoir, et de nouvelles habitudes à prendre.

Grâce à ces sorties, j’ai mieux compris certains points de la pédagogie de Charlotte Mason. J’ai remarqué qu’une fois dans la « nature », pendant au moins une bonne heure et demi (voire même deux heure), mes Graines se dépensent. Elles courent, elles grimpent,  elles sautent mais elle ne s’intéressent pas vraiment à cette « nature » qui les entourent. Ce n’est qu’une fois ce trop plein d’énergie consommé, qu’elles observent les arbres, les fleurs; qu’elles remarquent les insectes.

Charlotte Mason indiquent que les enfants devraient faire environ deux heures de sport par jour. Mais, le but de ces sorties n’est pas juste de se dépenser. Les enfants doivent apprendre de la nature, ils doivent observer,… Je vous en parle dans cette article: Le rôle des parents lors des sorties dans la nature.

Il faut donc prévoir un temps suffisamment long qui permettent aux enfants de se dépenser, de jouer et enfin de s’intéresser à la nature environnante.

 

 

Les vêtements

J’ai souris quand j’ai lu, dans Home éducation, un passage traitant des vêtements. La pédagogie de Charlotte Mason est très bien pensée, et même des détails qui peuvent paraître insignifiants sont traités.

Pour les vêtements, il faudra choisir des vêtements pratiques qui vont permettre à l’enfant de se mouvoir comme bon lui semble. Il ne faut pas oublier qu’il va courir, sauter, se rouler. L’enfant doit être à l’aise dans ces vêtements et ne sentir aucune gêne!!!
J’ai une amie qui a prévu des bottes, dans le coffre de sa voiture, pour les sorties surprises.

Il y a un deuxième détail pour les vêtements à prendre en compte et qui cette fois concerne plus les parents que l’enfant ^-^. Je prévois des vêtements résistants ou usagés et surtout à petits prix. Les enfants tombent et se salissent, c’est un détail qui a toute son importance. Et oui, je sais combien ça fait mal, quand une nouvelle tenue, ou une tenue qui a coûté chère se retrouve abîmé, déchiré ou taché.

 

 

Se salir

C’est le dernier conseil que je vous partage, mais peut être celui qui demande le plus de travail sur soi. Les enfants apprennent en touchant, en se salissant. J’essaye de donner cette liberté à mes Graines, alors je me contient, mais je les laisser se rouler dans les feuilles mortes, sauter dans les flaques, mettre les mains dans la boue.

Ce qui va me demander un véritable effort, je crois, c’est les insectes. Si vos enfants vous ont déjà apporter des vers de terre, ou autres insectes dans ce genre, vous savez de quoi je parle. Graine 2 trouve que les vers de terre sont rigolo et qu’ils font des chatouilles ;(.

 

Pour aller plus loin et éveiller vos enfants à la nature, c’est par ici!!!

Si vous avez d’autres points à souligner, des conseils auquels je  n’auraient pas penser, commentez!!!

 

Articles sur la pédagogie de Charlotte Mason:
Qui est charlotte Mason?

 

 



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.