Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

Nous sommes maintenant à la deuxième semaine du Challenge bienveillance. Chaque semaine de cette été, nous devons lire un lire sur le thème de la parentalité positive, vous retrouvez ma liste dans cette article : Challenge bienveillance  (j’y explique le challenge en détail). Le premier livre que j’ai lu est:Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent. Je vous avais dit que je vous donnerai mon avis pour chacun des livres que je lirai. Chose promise, chose due.

 

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent

 

Je vais commencer par une petite description. C’est un livre écrit par Adele faber et Elaine Mazlish. C’est un livre de 400 pages. Heureusement que je n’ai pas prêté attention à ce genre de détail au moment où j’ai choisis les livres de ma liste, je serai passé à côté d’un livre très riche, pleins d’astuces et de solutions. Ce livre se lit très facilement, il est simple, les auteures vont droit au but.

Des astuces et solutions sont proposées pour permettre aux parents de mieux communiquer avec leurs enfants, de mieux les comprendre et apporter une meilleure réponses à leurs besoins. Elles sont classées en 6 catégories:

  1. Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments
  2. Susciter la coopération
  3. Remplacer la punition
  4. Encourager l’autonomie
  5. Utiliser les compliments
  6. Aider les enfants à se libérer des rôles qui les empêchent de s’épanouir.

Chacune de ces catégories est traitée dans un chapitre différent. Vous aurez pour chacunes de ces catégories plusieurs “habiletés” ( c’est le mot utilisé par les auteures, on pourrait le remplacer par astuce), vous pourrez ainsi choisir celles qui vous correspondent le mieux à vous et vos enfants.

Adel faber et Elaine Mazlish ont pris soin pour chacune des catégories de présenter les habiletés sous forme de bande déssinée puis sous forme d’une petite fiche rappel.
Vous serez invitées à vous mettre à la place de l’enfant et à donner votre réaction, votre ressenti face à différentes situations, cela permet de réellement comprendre les enfants. Les habiletés décrites par les auteures prennent alors tous leurs sens.
J’ai énormément apprécié tous les témoignages de ces parents qui ont réussi à mettre en place ou à utiliser certaines habiletés. Ils m’ont permis de “vivre” ces moments et de mieux m’imprégner de toutes les astuces décrites par les auteures.
Parler pour que les enfants écoutentAdele Faber et Elaine MazlishParler pour que les enfnats écoutent, écouter pour que les enfants parlent    Adele faber et elaine mazlish

 

Un témoignage pas comme les autres:

En épilogue, on retrouve le témoignage de Joanna Faber la fille d’Adèle Faber (l’une des auteures du livre). je trouve qu’il ajoute une grosse plus-value au livre. Elle raconte comment elle a vécu cette approche de l’éducation en tant qu’enfant ( et plus particulièrement en tant que fille d’Adèle Faber) et comment elle le met en pratique maintenant en tant que maman. Je trouve ce chapitre très déculpabilisant. Je n’ai pas reçu d’éducation bienveillante, je l’ai découverte à la naissance de mes Graines. Du coup, il m’arrive souvent de me tromper, de ne pas agir ou réagir de la bonne manière. Savoir que Joanna faber, qui pourtant a grandi dans une famille bienveillante, et qui est elle même bienveillante se trompe aussi, m’aide énormément. C’est pour moi, une source de motivation!!!

 

Mon avis

 

La première chose qui m’est venu à l’esprit après avoir lu Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, c’était “mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de le lire?”
Ce livre n’est pas un livre de psychologie, c’est plus un guide pratique dans lequel les auteures nous explique comment utiliser tout un tas d’habileté avec beaucoup de mise en situation. En gros, vous n’avez plus qu’a passer à l’acte. Parfois, vous obtiendrez des résultats immédiats. Mais, il faudra de l’entrainement, et plusieurs essais pour régler les problèmes que vous rencontrez avec vos enfants.

J’y ai retrouvé beaucoup de notion que j’avais déjà lu dans des livres de communication pour adultes comme Cessez d’être gentil, soyez vrai! . Mais l’avantage du livre d’Adele Faber et Elaine Mazlish est qu’il traite exclusivement de la relation parent/enfant. De cette manière, j’ai pu m’identifier à tous ces parents qui ont témoigner, mais aussi à leurs enfants. Grâce à cela, je me suis vraiment bien imprégné des conseils donnés dans ce livre.

J’ai beaucoup mois de mal à exprimer ma colère, ma déception, ou tout autre sentiment négatif à mes enfants, car je sais maintenant comment le faire.

Je propose plus souvent à Graine 1 et Graine 2 de régler seules leurs problèmes, j’avais tendances à intervenir rapidement en apportant ma solution. Je les laisse maintenant expérimenter tout cela, c’est ainsi qu’elles apprendront à résoudre leurs problèmes. Elles s’entraînent d’abord dans la sphère familiale. C’est vrai que j’interviens encore lorsque c’est avec les cousins, les cousines ou les amis mais vraiment en tant que médiateur maintenant.

 

Toute une collection

 

Face à une demande importantes des parents, qui ont énormément appréciés Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, Adèle faber et Elaine Mazlish propose maintenant une collection complète avec un livre spécifique aux problèmes de rivalités entre frères et soeurs, une autre spécialement écrit pour les parents d’adolescents,…

 

Si vous aussi vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à commenter. votre point de vue est peut être différent, vous avez peut être envie de soulever des points que je n’ai pas abordé ou remarqué,… Cela permettra d’enrichir cet article. C’est à vous!!!

One Comment

  1. ChrisdeLorraine

    Je n’ai pas lu ce livre mais tu me donnes très envie de le découvrir. J’ai d’autres lectures prévues pour cet été car je prépare un diplôme pour égayer mon travail. Mais je vais suivre avec une grande attention tes lectures et tes résumés. Et quand j’aurai retrouvé du temps pour moi, je lirai sans doute plusieurs de tes découvertes. Merci beaucoup pour tes partages.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *